Polymécanicien/ne CFC

Présentation du métier

« Poly » ne signifie pas courtois ou bien élevé, mais qui sait faire plusieurs choses en matière de mécanique. Tu avais une boîte de Mécano ou de Lego technique quand tu étais enfant. Tu aimerais, de ce jeu, en faire ton métier. Deviens polymécanicien ou polymécanicienne et tu usineras principalement des métaux comme l’acier, l’aluminium et même des matières plastiques. Il ou elle planifie les différentes opérations d’usinage, programme et conduit des machines-outils à commande numérique. Il faut aussi savoir choisir les outils d’usinage, organiser la chaîne de production et contrôler la qualité des pièces produites. Le montage et la mise en service de machines et d’installations sont aussi des domaines importants de ce métier.

 

Qualités attendues

Voici les qualités attendues :

  • Faire preuve d’intérêt pour la technique et le travail du métal.
  • Faire preuve d’intérêt pour la physique et les mathématiques.
  • Avoir une grande habileté manuelle, être précis et soigné.
  • Avoir du goût pour le travail en équipe, un esprit logique et méthodique.

 

Formation

  • Apprentissage dual de 4 ans, avec obtention d’un CFC (Certificat fédéral de capacité).
  • Cours à l’école professionnelle, 2 jours par semaine au maximum.
  • Possibilité d’obtenir, en parallèle, une maturité professionnelle permettant l’accès à une HES (Haute école spécialisée).

 

Perspectives d'avenir 

L’évolution qui s'offre à toi est vaste, en fonction de tes envies, tes options sont :

  • Divers brevets fédéraux : agent de maintenance, de processus, technico-commercial, en automatique, expert en production (en emploi).
  • Divers diplômes fédéraux : maître dans l’industrie, dirigeant de maintenance.
  • Technicien ES : en génie mécanique, microtechnique ou électrotechnique (2 ans).
  • Ingénieur HES : en génie mécanique, microtechnique, génie électrique ou systèmes industriels (3 ans).

 

TEP / TIP

pdfInformations sur le TEP

pdfInformations sur le TIP

 

 

Intéressé(e) par ce metier ?