Electronicien/ne CFC

Présentation du métier

Tu aimes les puces ? Pas celles de ton toutou, mais ces petits microprocesseurs qui donnent des instructions aux machines les plus variées : ordinateurs, automobiles, avions, téléphones portables, iPod, etc. L’électronicien ou l’électronicienne développe, installe et exploite des circuits, des dispositifs de commande ou de contrôle et des programmes informatiques utiles au bon fonctionnement d’appareils électroniques équipés de microprocesseurs. L’électronique va des télécommunications aux instruments médicaux, des téléphones mobiles à la domotique (dans un bâtiment : gestion électronique centralisée du chauffage, de l’éclairage, de l’ouverture des portes, de l’abaissement des stores, etc.), des centrales électriques aux machines textiles, des appareils électroménagers à l’aéronautique. Un métier branché !

 

Qualités attendues

Voici les qualités attendues :

  • Capacité à analyser et résoudre les problèmes.
  • Aimer le travail précis et soigné.
  • Disposer d’un esprit logique et méthodique.
  • Faire preuve d’intérêt pour l’expérimentation et les fonctions techniques.

 

Formation

Pour devenir électronicien ou électronicienne, le processus de formation est le suivant :

  • Apprentissage dual de 4 ans, avec obtention d’un CFC (Certificat fédéral de capacité).
  • Cours à l’école professionnelle, 2 jours par semaine au maximum.
  • Possibilité d’obtenir, en parallèle, une maturité professionnelle permettant l’accès à une HES (Haute école spécialisée).

 

Perspectives d'avenir

Les perspectives sont larges et variées pour obtenir les titres suivants :

  • Brevet fédéral : agent de processus (3 semestres en emploi).
  • Technicien ES : en processus d’entreprise (4 semestres en emploi).
  • Technicien ES : en électronique, télécommunications, informatique technique, à plein temps ou en emploi.
  • Ingénieur HES : en génie électrique, télécommunications, informatique et systèmes de communication (3 ans).

 

 

Intéressé(e) par ce metier ?